800 spécialistes des sciences de la Terre réunis à Lille

Recherche 15 octobre 2018

Du 22 au 26 octobre 2018, 800 spécialistes des sciences de la Terre, originaires de 18 pays se réuniront à Lille Grand Palais pour échanger sur les nouvelles études et les découvertes récentes. Cette semaine sera ponctuée par de nombreuses communications et des ateliers spécialisés, mais aussi par deux conférences pour le grand public. Lire le communiqué de presse du 2 octobre 2018

La 26ème Réunion des Sciences de la Terre proposera un programme varié à l’ensemble de ses participants en vue de faire découvrir la richesse des sciences de la Terre. Il est en effet impossible de réduire l’importance des géosciences aux terrils ou autres cités minières caractéristiques de notre région. Organisée tous les 2 ans, la RST est le lieu de rencontre des chercheurs et des praticiens qui oeuvrent pour comprendre le fonctionnement de notre planète depuis son noyau jusqu’aux autres planètes. Ces disciplines touchent à des disciplines fondamentales, bien sûr, mais aussi aux applications nombreuses dans les domaines des ressources minérales ou en eau, à l’énergie, à l’occupation des sols, la protection et remédiation des environnements, les risques naturels ou d’origine anthropique, etc.

Pour permettre une ouverture plus large aux sciences de la Terre, deux conférences ouvertes au grand public seront également organisées :

Le mardi 23 octobre à 18h30 :
« Comment faire de la géologie sur Mars ? » par Erwin Dehouck, Université de Lyon et qui a piloté le robot martien Curiosity.

 

Le jeudi 25 octobre à 18h30 :
« Le magnétisme de la Terre et des autres planètes » par Philippe Cardin, de l’Université de Grenoble, l’un des spécialistes mondiaux de la question

 

  • Le mercredi 24 octobre, un forum «Enseigner les géosciences» posera la question de la diffusion de ces sciences et de la formation continue. Il aidera à découvrir l’ensemble des formations en géosciences. Un forum des métiers et un atelier spécial startup donneront également un point actualisé sur les métiers et les mutations que vivent les géosciences par exemple dans le cadre de la transition énergétique.
  • Ces différentes activités seront complétées par une série de sessions scientifiques organisées autour de 15 thématiques allant de la paléontologie, aux hydrogéosciences en passant par la géoarchéologie ou encore la sédimentologie, la tectonique des plaques, les chaine de montagnes, et même la place de la géologie dans la première guerre mondiale. Bref il y en a pour tous les registres de la recherche en géosciences !

 

La faculté en chiffres

6 800 étudiants dont 1 100 doctorants

55 mentions de formations

306  personnels administratifs et techniques

1 329 enseignants ou enseignants-chercheurs

650 intervenants extérieurs (professionnels ou chercheurs)

220 doctorats délivrés par an

3 écoles doctorales

37 structures de recherche et 6 plateformes sectorielles