Se former à des métiers d'avenir avec
la faculté des sciences et technologies

MASTER CHIMIE

Chimie et matériaux du nucléaire

Choisissez votre parcours:

  • Chimie et matériaux du nucléaire
  • Durée: 4 semestres
  • Crédits: 120
  • Accessible en: Formation continue , Formation initiale , Présentiel
  • Langue(s) d'enseignement: Français
  • Stage: Obligatoire
  • Niveau de diplôme requis à l'entrée: BAC+3
  • Niveau de diplôme validé à la sortie: BAC+5

Objectifs de la formation

Le Master « Sciences Technologies Santé », Mention « Chimie » a pour objectif général d’offrir aux étudiants, issus des Licences de Chimie et de Physique-Chimie, un accès à des formations spécialisées dans différents secteurs de la chimie (énergie, matériaux, environnement,…). Le contenu des enseignements est adapté aux métiers dans un environnement socio-économique en constante évolution prenant en compte l’évolution des technologies avec une dimension supplémentaire associée à la préservation de l’environnement et au développement durable. La mention « Chimie » s’articule autour d’interventions de professionnels dans les métiers ciblés par la formation et d’une formation par la recherche nécessaire aux développements technologiques.

Le parcours Chimie et Matériaux du Nucléaire propose aux étudiants de Master 2 une formation en lien avec une problématique énergétique au cœur des préoccupations actuelles. Sa spécificité et son identité propre découlent des thèmes complémentaires qui sont abordés, à savoir le cycle du combustible, la tenue des matériaux, et la sureté nucléaires vus du côté chimie. Un des points forts du parcours est qu’il s’appuie sur un partenariat pérenne entre plusieurs laboratoires de l’Université de Lille1 et des professionnels du domaine du nucléaire (CEA, AREVA, EDF, IRSN, …). Certains de ces collaborations ont d’ailleurs abouti à la création de Laboratoires de Recherche Communs (LRC) permettant de valoriser les compétences et complémentarités scientifiques de chacun des partenaires. En outre, le parcours CMS fait partie intégrante du volet formation d’un projet déposé dans le cadre du CPER 2014-2020. Ce projet, intitulé Combustible, Matériaux et Suretés des installations nucléaires (CoMaSur) s’inscrit dans le Réseau Thématique “Energie” du PRES Lille Nord de France, et est soutenu par le Pôle Economie, Formation, Recherche et Développement de la Région Nord Pas de Calais.

Spécificités de la formation

Tous les parcours de la mention « Chimie » sont évidemment ouverts à la formation continue et à la validation des acquis professionnels :

- Le recyclage et la formation continue sont offerts aux personnes engagées dans la vie active.

- Les personnes souhaitant acquérir le diplôme par la voie de la formation continue peuvent faire valider une ou plusieurs UE après examen de leur cursus professionnel. Ils doivent obtenir un congé formation pour suivre les enseignements au même titre que les autres étudiants.

- La formation peut être envisagée sur plusieurs années.

- Des aménagements d’horaires sont proposés (cours du soir et le samedi, cours et/ou de travaux pratiques en périodes bloquées).

- La dispense du stage de M1 ou su stage industriel de M2 peut être accordée sous certaines conditions notamment dans le cas de parcours professionnels

 

La finalité du stage s’inscrit dans un projet pédagogique bien précis en permettant l’application des connaissances, l’acquisition de compétences professionnelles, le développement des contacts humains, relationnels et la découverte du milieu économique. Il facilite le passage du monde de l’enseignement supérieur à celui de l’entreprise en s’appuyant bien entendu sur les compétences additionnelles et transversales.

La durée du stage en Master 1 est de 2 mois minimum (6 ECTS)  et de 6 mois (20 à 25 ECTS) en master 2, il est formalisé par une convention de stage signée par l’établissement d’enseignement, l’entreprise et le stagiaire.

Il fait l’objet d’un double encadrement assuré  par un enseignant de l’établissement et par un membre de l’entreprise.

L’évaluation du stage prend en compte l’appréciation par le maître de stage du savoir-faire et du savoir-être de l’étudiant en entreprise, la rédaction du mémoire de stage ainsi que la présentation orale et la discussion avec les encadrants.  

En définitive, l’évaluation des compétences préprofessionnelles est effectuée à l’occasion de contrôles des connaissances sur les parties « Gestion de Projet et Culture d’entreprise » et « Valorisation du stage et Projet professionnel » des UE stage (en M1 et M2) et UET (en M1 et M2).

Compétences visées

La première année du Master a pour objectif de conforter les bases théoriques et pratiques acquises en Licences de Chimie et/ou de Physique-Chimie et de proposer un enseignement à un niveau approfondi dans les domaines de la chimie et de la physico-chimie. La chimie est une science expérimentale et cet aspect est parfaitement pris en compte dans chaque unité d’enseignement du tronc commun. A ce niveau, les étudiants sont également sensibilisés aux problématiques du monde industriel grâce à l’introduction d’une UE sur la culture d’entreprise et la gestion de projets.

De plus, la mutualisation des compétences pédagogiques mise en œuvre dans les diverses UE  disciplinaires optionnelles du second semestre du M1 permet aux étudiants d’orienter leur formation en fonction des spécialités proposées en seconde année (M2) à l’université Lille 1 et ainsi de suivre un parcours cohérent en lien et selon leur projet professionnel. Toutefois la formation au niveau M1 reste suffisamment diversifiée pour permettre aux étudiants d’être suffisamment compétitifs pour concourir dans d’autres spécialités. L’enseignement de l’anglais obligatoire en M1 et M2 est imposé de façon à encourager la mobilité vers d’autres universités étrangères européennes notamment grâce au stage pratique de M1 et/ou de M2, ou la poursuite du cursus universitaire dans le cadre de programmes d’échanges internationaux.

Les spécialités proposées en M2 reposent sur le potentiel de recherche des laboratoires de l’université et sur les partenariats développés avec les entreprises industrielles et le mode socio-économique. Plusieurs spécialités à l’interface de la chimie, de la physique et de l’environnement sont proposées en M2 du Master « Chimie ». Elles ont pour objectif de permettre aux étudiants d’entrer dans le monde de l’industrie ou de la recherche avec une bonne expertise et en disposant des compétences qui faciliteront leur insertion professionnelle et leur permettront d’appréhender plus facilement leur évolution de carrière.

A l’issue de leur formation, les étudiants maîtrisent les principaux outils conceptuels et expérimentaux nécessaires pour comprendre, concevoir et caractériser des systèmes chimiques complexes rencontrés dans la recherche et l’industrie. Ils doivent être capable de gérer, de façon autonome et dans un temps imparti, une étude technique ou scientifique. Ils doivent également savoir exploiter des travaux expérimentaux et transmettre de façon claire, sous forme écrite et orale, les résultats obtenus et les interprétations.

Enfin, le fait que la formation se termine par un stage permet de valoriser les acquis par l’application des connaissances, l’acquisition de compétences professionnelles, le développement des contacts humains, relationnels et la découverte du milieu économique. Il facilite le passage du monde de l’enseignement supérieur à celui de l’entreprise en s’appuyant bien entendu sur les compétences additionnelles et transversales. Les étudiants peuvent également effectuer ce stage dans les laboratoires et/ou entreprises étrangères.

La formation proposée dans le cadre du parcours Chimie et Matériaux du Nucléaire a pour objectif de fournir aux étudiants des compétences sur des aspects spécifiques du nucléaire :

  • maîtrise des verrous technologiques et de l’état actuel des connaissances relatives au cycle du combustible nucléaire, que ce soit en amont de son utilisation, ou en aval,
  • les particularités physico-chimiques des matériaux mis en ouvre dans les installations nucléaires, et leur tenue sous irradiation,
  • la sureté nucléaire et la chimie des produits de fission, que ce soit dans une situation de fonctionnement normale ou une situation incidentelle

De manière générale et systématique, le M1 et chaque parcours du M2 ont été organisés de la façon suivante : Cours, Travaux Dirigés, Travaux Pratiques et Travaux Encadrés

Pour tous les parcours les objectifs pédagogiques sont les suivants :

- Maîtriser les principaux outils conceptuels et expérimentaux nécessaires pour comprendre, concevoir et caractériser des systèmes chimiques complexes rencontrés dans la recherche et l’industrie.

- Etre capable de gérer, de façon autonome et dans un temps imparti, une étude technique ou scientifique

- Savoir exploiter des travaux expérimentaux et transmettre de façon claire, sous forme d’exposés et de rapports synthétiques, les résultats obtenus et les interprétations. Cette pratique est essentielle pour la formation de cadre où la communication dans l’entreprise joue un rôle moteur.

- Acquérir un niveau d’anglais technique et scientifique suffisant pour d’une part suivre des cours en anglais et d’autre part rédiger des rapports et effectuer des exposés en anglais.

Le parcours a pour objectif de former des cadres pouvant intégrer le secteur du nucléaire et capables d’expertiser des problématiques liées au cycle du combustible, aux propriétés des matériaux mis en œuvre, ainsi qu’à la sureté nucléaire. La formation leur propose d’acquérir des compétences élargies, associant des connaissances fondamentales à leur application au secteur du nucléaire. Les étudiants ayant suivi le parcours CMN disposeront d’une formation leur permettant de s’orienter soit vers une carrière professionnelle, soit de poursuivre leur formation par la recherche via une thèse de doctorat. Ils pourront intégrer des postes diversifiés aussi bien en département recherche et développement qu’en ingénierie.

Modalités d'admission/ Conditions d'accès

  • Date d'ouverture de la campagne : 03/05/2018
  • Date de fermeture de la campagne : 15/06/2018
  • Licence(s) conseillée(s) :
    • Licence Chimie 
    • Licence Physique, chimie
  • Critéres de sélection :
    • Dossier de candidature, entretien
    • liste principale et liste d'attente
    • Un dossier détaillé du cursus suivi par le candidat permettant notamment d'apprécier les objectifs et les compétences visées par la formation antérieure
    • Relevés de notes, diplômes permettant d'apprécier la nature et le niveau des études suivies
    • Curriculum vitae
    • Lettre de motivation exposant le projet professionnel
    • Lettre de recommandation
    • Une, des attestation(s) d'emploi ou de stage

Capacité d'accueil  : 65 places en master 1

Pour candidater en master 1 :

Composition du dossier

  • Un curriculum vitae détaillé
  • Une lettre de motivation (attentes, objectifs, expériences récentes, connaissances déjà acquises)
  • Les justificatifs de formation (diplômes, relevés de notes)
  • Les justificatifs de situations ou d'expériences professionnelles
  • des lettres de recommandation

Composition du jury de sélection

  • Responsable de la mention, DEs, membres de l'équipe pédagogique

L'accès en 2ème année du Master Chimie sera de droit pour les étudiants qui auront validé la première année du Master 1 Chimie de Lille.

Le dossier de candidature pourra être téléchargé à partir de début mai sur la page du Département Chimie

Contacts : 

Accès et tarifs en formation continue

Pour tout renseignement concernant l’information et l’orientation du public en reprise d’études après un arrêt de 2 ans ou plus, la validation des acquis et de l'expérience (VAE) et la validation des acquis professionnels (VAP), les contrats de professionalisation et les tarifs appliqués, contacter la Formation continue et alternance (campus cité scientifique): Tél. +33(0) 3 20 45 45 23

Droits de scolarité en formation initiale

Pour l'année universitaire 2017-2018, les droits de scolarité en formation initiale s'échelonnent selon les diplômes préparés : 184 € (années d'études conduisant à la Licence, au DUT, au DEUST) ; 256 € (années d'études conduisant au Master) ; 391 € (cursus doctorat et HDR) et 610 € (Diplôme d'ingénieur). A cela s'ajoutent 217€ de cotisation pour la Sécurité Sociale et 5,10 € de droits universitaires.

Poursuite d'études et insertion professionnelle

Les parcours du Master « Chimie » préparent à 5 familles de métiers (cf APEC, premier job, http://jd.apec.fr/Premier-job/index.jsp) dans les secteurs suivants :

 

  • Etudes-recherches et développement
  • Industrialisation et méthodes
  • Production-maintenance et logistique
  • Qualité et sécurité
  • Environnement
  • Commercial et marketing

 

Les étudiants qui le désirent ont la possibilité de préparer une thèse de doctorat après le M2 pour ensuite prétendre aux différents métiers de l’enseignement supérieur et de la recherche dans les secteurs publics et privés. Le parcours ‘’Préparation au concours de l’agrégation’’ prépare au métier d’enseignant de haut niveau disciplinaire (lycée  et formations Postbac).

Le parcours proposé ne fait pas de distinction entre une orientation “Recherche” ou une orientation “Professionnelle”. Cette distinction pourra être évaluée en fonction de la nature du stage (laboratoire de recherche académique ou stage industriel) réalisé par les étudiants.

Les étudiants formés pourront soit intégré le monde du travail dans le domaine des activités liées au nucléaire, soit poursuivre leur formation par la recherche via une thèse de doctorat. Ces deux types de débouchés seront facilités grâce au réseau existant entre les laboratoires de Lille1 impliqués et leurs partenaires industriels.

Poursuite d'études

De manière générale et systématique, le M1 et chaque parcours du M2 ont été organisés de la façon suivante : Cours, Travaux Dirigés, Travaux Pratiques et Travaux Encadrés

Pour tous les parcours les objectifs pédagogiques sont les suivants :

- Maîtriser les principaux outils conceptuels et expérimentaux nécessaires pour comprendre, concevoir et caractériser des systèmes chimiques complexes rencontrés dans la recherche et l’industrie.

- Etre capable de gérer, de façon autonome et dans un temps imparti, une étude technique ou scientifique

- Savoir exploiter des travaux expérimentaux et transmettre de façon claire, sous forme d’exposés et de rapports synthétiques, les résultats obtenus et les interprétations. Cette pratique est essentielle pour la formation de cadre où la communication dans l’entreprise joue un rôle moteur.

- Acquérir un niveau d’anglais technique et scientifique suffisant pour d’une part suivre des cours en anglais et d’autre part rédiger des rapports et effectuer des exposés en anglais.

Le parcours a pour objectif de former des cadres pouvant intégrer le secteur du nucléaire et capables d’expertiser des problématiques liées au cycle du combustible, aux propriétés des matériaux mis en œuvre, ainsi qu’à la sureté nucléaire. La formation leur propose d’acquérir des compétences élargies, associant des connaissances fondamentales à leur application au secteur du nucléaire. Les étudiants ayant suivi le parcours CMN disposeront d’une formation leur permettant de s’orienter soit vers une carrière professionnelle, soit de poursuivre leur formation par la recherche via une thèse de doctorat. Ils pourront intégrer des postes diversifiés aussi bien en département recherche et développement qu’en ingénierie.

Faculté des sciences et technologies - Département de chimie


Cité scientifique
59655 Villeneuve d'Ascq Cedex
http://chimie.univ-lille1.fr/

Responsable


Laurent Gasnot

Responsable 1ère année


Marie-Josee Marti
03 20 43 65 70

Secrétariat 1ère année


Aurore Houvenaghel
03 20 33 61 05

Responsable 2ème année


Laurent Gasnot

Secrétariat 2ème année


Aurore Houvenaghel
03 20 33 61 05

Secrétariat Formation initiale


Aurore Houvenaghel
03 20 33 61 05

Secrétariat Formation continue