Faculté des sciences et technologies
Département Sciences de la terre

Atelier de litholamellage

L’atelier commun de lames minces confectionne des lames de toutes natures pour la recherche et pour l’enseignement.
Il est placé sous la responsabilité de Kevin Lepot qui encadre les travaux de Cindy Maliverney, Technicienne.

Qu’est-ce qu’une lame mince ?

C’est une lame taillée dans la roche. Sa surface est typiquement de 4,5 x 3 cm mais son épaisseur ne dépasse pas 30 micromètres (µm) soit 0,03 millimètre. A cette épaisseur la plupart des minéraux sont transparents et peuvent être identifiés grâce à un microscope en lumière transmise. Le microscope du géologue a la particularité de pouvoir utiliser de la lumière polarisée qui permet de visualiser les teintes de biréfringence caractéristiques du minéral.

L’atelier réalise couramment les types de lames minces suivantes :

  • Lames minces couvertes,
  • Lames minces polies (Microsonde, MEB, Cathodoluminescence…),
  • Lames minces épaisses (Inclusions fluides),
  • Lames minces sur matériau fragile indurées à la résine,
  • Tranches polies et montures imprégnées époxy pour microsonde ionique (SIMS) et La-ICPMS.

Des prestations extérieures peuvent être réalisées pour répondre à des demandes concernant l’enseignement, la recherche où l’industrie.
Des travaux particuliers peuvent être envisagés.

Réalisation de mosaïques

Une fois les lames minces produites, nous pouvons réaliser des images mosaïques de ces dernières avec un microscope automatisé Nikon Ni-E. Les mosaïques sont réalisées à partir de plusieurs centaines de photographies (acquises par déplacement automatisé de l'échantillon) qui sont recollées ensembles par logiciel. Deux exemples ci-dessous. Une telle a typiquement une très grande résolution (typiquement ~2 Go par fichier pour une lame mince complète photographiée avec objectif x5). On peut ainsi directement zoomer de l'échelle centimétrique à l'échelle microscopique avec un seul fichier, sans avoir à enregistrer une série de photos, et en corrélant la structure globale de l'objet aux observations microscopiques. Ces mosaïques permettent de plus de quantifier les phases / minéraux / formes / structures présentes dans une roche.