Se former à des métiers d'avenir avec
la faculté des sciences et technologies

Formation professionnelle continue

Vous êtes salarié ou demandeur d'emploi et vous souhaitez reprendre vos études ? La faculté vous donne la possibilité de le faire par le biais de la formation professionnelle continue.

 

La formation professionnelle continue est désormais conditionnée par la loi  de 2018 dite "Liberté de choisir son avenir professionnel".
Elle s’adresse à chaque personne dans ses particularités et ses choix professionnels afin de l’accompagner efficacement sur le marché de l’emploi.

Vous êtes salariés

L’accès des salariés aux actions de formation professionnelle peut s’effectuer :

  • À l’initiative de l’employeur, le cas échéant, dans le cadre d’un plan de développement des compétences.
  • À l’initiative du salarié, soit en mobilisant son compte personnel de formation, dans le cadre de projets de transition professionnelle, du bilan de compétences, de la VAE, soit sur ses fonds propres dans le cadre d’un contrat de formation professionnelle.
  • Dans le cadre de l’alternance, avec les contrats de professionnalisation et les contrats d’apprentissage.

Vos outils

Depuis le 1er janvier 2019, le Projet de Transition Professionnelle (PTP) remplace le CIF (Congé Individuel de Formation). Il permet d’acquérir des droits à la formation mobilisables tout au long de sa vie professionnelle et a une vocation universelle qui s’adresse à tous les actifs.

Le réseau Transitions Pro est l’opérateur privilégié de ce dispositif : il accompagne les salariés dans le montage du dossier mais aussi, une fois le financement validé, tout au long de la formation. En savoir plus sur Transistion pro.

 

 

 

Le plan de développement des compétences remplace le plan de formation. Il permet aux salariés de suivre des actions de formation à l’initiative de leur employeur, par opposition aux formations qu’ils peuvent suivre de leur propre initiative grâce à leur compte personnel de formation.

Plus d'informations.

Le compte personnel de formation est un outil de sécurisation des parcours professionnels. Il permet à son titulaire tout au long de sa vie professionnelle, d'acquérir des heures de formation pour financer des prestations destinées à maintenir son niveau de qualification ou d’accéder à un niveau supérieur de qualification.

Plus d'informations.

Vous êtes demandeur d'emploi

Le Programme Régional de Formation (PRF) est co-financé par la Région Hauts-de-France et permet de financer trois volets :

  • Volet Accès à l’enseignement supérieur (DAEU et capacité en droit)
  • Volet Formation professionnelle diplômante sur des secteurs clés, pour obtenir un diplôme de l’enseignement supérieur,
  • Volet Compétences : formations courtes permettant l’acquisition de compétences spécifiques
    En savoir plus

Les dispositifs

Potentiellement l’Université peut mobiliser le PASS Emploi : la Région peut intervenir en financement d’opérations de formation préalable à un recrutement effectué par un employeur. Cette démarche s’effectue notamment dans le cadre du dispositif Proch’emploi de la Région et des actions de Pôle emploi. L’employeur peut être amené à assurer un financement.

Le chèque PASS Formation est mobilisable par les publics en complément de leur CPF. L’Université est éligible au financement, en dehors des formations financées dans le cadre du PRF.
Pour en savoir plus

Les Demandeurs d’emploi (DE) bénéficient de plusieurs dispositifs de financement de leurs formations tels que la Préparation Opérationnelle à l’emploi individuel (POEI), la Préparation opérationnelle à l’emploi collective (POEC), le contrat de professionnalisation, le Contrat de sécurisation professionnelle (CSP), le contrat de génération pour les jeunes de moins de 26 ans.

Le demandeur d’emploi ou bénéficiaire du RSA (Revenu de solidarité active) doit obtenir une autorisation de la part de Pôle Emploi (et, pour le bénéficiaire du RSA uniquement, la dérogation du Conseil Général permettant le maintien du versement du RSA) pour pouvoir s’inscrire en formation. S’il obtient l’autorisation mais s’il ne dispose pas d’une prise en charge de la formation par un tiers, il pourra alors la suivre à titre individuel.

MASTER MATHÉMATIQUES ET APPLICATIONS

Parcours Calcul scientifique (M2)

  • Durée: 2 semestre(s)
  • Accessible en: Formation initiale , Formation continue
  • Stage: OBLIGATOIRE(S4)
  • Niveau de diplôme requis à l'entrée: BAC+4
  • Niveau de diplôme validé à la sortie: BAC+5
  • 20210611

Objectifs de la formation

Ce master propose une formation de haut niveau en simulation numérique et calcul haute performance. Les étudiants ayant validé cette formation ont:

  • pour 2/3, touvé un emploi en tant qu’ingénieur d’étude ou de recherche dans une entreprise ou un centre de recherches appliquées;
  • pour 1/3, mis en valeur et complété leurs compétences en calcul scientifique, en préparant une thèse de Doctorat.

L’objectif du Master est de former des scientifiques capables de comprendre les modèles issus de la physique et de l’industrie, de créer et mettre en oeuvre des méthodes de simulation pour ces modèles de manière optimale sur les supercalculateurs les plus récents. La formation apporte:

  • un savoir faire en modelisation mathématique des phénomènes physiques,
  • une maîtrise d’outils mathématiques et informatiques universels (optimisation, traitement du signal, programmation)
  • une expertise en simulation des phénomènes physiques (équations aux dérivées partielles) par l’étude de schémas et méthodes numériques efficaces.
  • une expertise en langages de programmation et en calcul intensif : calcul parallèle, programation sur cartes graphiques et sur architectures distribuées.

Spécificités de la formation

  • Les atouts principaux de cette formation sont sa pluridiciplinarité et sa cohérence. Les étudiants parviennent à maîtriser l’ensemble du processus de la simulation numérique : d’un modèle abstrait jusqu’à une simulation in silico utilisant efficacement les ressources de calcul de dernière génération. Cela fait d’eux des recrues précieuses et rares à la fois sur le marché du travail privé et au sein des laboratoires de recherches.
  • Il y a une forte interaction entre cours fondamentaux et modules pratiques, prolongée par de nombreux projets encadrés mettant en oeuvre concrètement les connaissances acquises.
  • Pour leur spécialisation, les étudiants de master 2 disposent de moyens de calcul puissants pour mener leurs projets (le cluster hybride de la DSI de l’Université de Lille, intégrant des accélérateurs notamment des GPUs ainsi que l’accès à la grille nationale de calcul Grid’5000).
  • L’équipe pédagogique est formée d’enseignants-chercheurs de 5 unités mixtes de recherche de la Faculté des Sciences et Technologies ainsi que d’intervenants isssus du tissu économique.
  • Des bourses de master d’un montant maximal de 10000€ sont attribuées aux étudiants les plus méritants. La date limite du dépôt des candidatures est fixée au 1er mars 2020.

Compétences visées

Les compétences acquises par les étudiants sont :

  • une culture scientifique pluridisciplinaire générale en modélisation (physique, mécanique), mathématiques appliquées (équations aux dérivées partielles, algèbre linéaire, optimisation, probabilités), en informatique (langages et principes de programmation), en anglais scientifique.
  • des connaissances pratiques plus fines en mathématiques appliquées sur la manipulation des Équations aux Dérivées Partielles, et les méthodes de résolution de ces EDP à l’aide d’ordinateurs.
  • la maîtrise de langages de programmation adaptés au calcul scientifique (C++, python) et la pratique du calcul intensif haute performance sur les architectures parallèles les plus récentes.
  • la capacité à mettre en pratique ces compétences en situation professionnelle au travers d’un stage long de 4 à 6 mois dans une entreprise ou un laboratoire de recherche.

Modalités d'admission/ Conditions d'accès

Capacité d'accueil : 14 places

Calendrier de recrutement :

  • Ouverture du 15/05/2021 au 10/06/2021
  • Publication admission : 04/07/2021

Modalités de sélection : dossier

Critères d’examen du dossier :

  • n solide bagage mathématique, en particulier : calcul différentiel, analyse, algèbre linéaire, mathématiques appliquées, niveau B2 en anglais, cohérence du projet professionnel.
  • Lettre de motivation, éventuellement lettres de recommandation

Déposez votre candidature sur sur la plateforme https:// ecandidat.univ-lille.fr

A titre indicatif, veuillez trouver ci-dessous la maquette des enseignements de l'année 2020/2021, déclinée par semestre et Bloc de Connaissances et de Compétences (BCC). La maquette de l'année 2021/2022 sera consultable à compter du mois d'avril 2021.

Organisation de la formation

  • La formation fait partie du Graduate Program « Science and Technology for an information and knowledge society », un programme pluridisciplinaire du défi “Human-friendly digital world”.
  • Nvidia, Intel, Atos-Bull, IBM ou d’autres entreprises nationales interviennent régulièrement dans la formation par un séminaire ou une journée de formation.
  • Les enseignements en master 1 sont assurés en français, ceux du master 2 sont assurés en anglais. Le niveau d’anglais conseillé correspond au niveau B2 du cadre européen commun de référence.
  • Le formation est organisée autour de Blocs de Connaissances et de Compétences (BCC) :
    • BCC BASIC TOOLS AND SOFT SKILLS
    • BCC HIGH PROFILE SKILLS
    • BCC SCIENTIFIC COMPUTING APPLICATIONS
    • BCC INTERNSHIP IN COMPANY OR RESEARCH LABORATORY (4 TO 6 MONTHS)

Programme

UE 1 Prerequisites -9 crédit(s)
UE 2 Seminars 3 crédit(s)
UE 1 Mathematical tools for simulation 9 crédit(s)
UE 2 Supercomputing 9 crédit(s)
UE 5 Scientific computing for material sciences 6 crédit(s)
UE 6 Scientific computing for fiber optics 6 crédit(s)
UE 4 Scientific Computing for parallel numerical Linear Algebra 6 crédit(s)
UE 1 Machine learning and optimization for Scientific Computing 6 crédit(s)
UE 2 Scientific computing for electrical engineering 6 crédit(s)
UE 3 Scientific computing for mechanics 6 crédit(s)
UE 1 intership 18 crédit(s)

Poursuite d'études

La poursuite en doctorat est possible sous certaines conditions (accès sur dossier). Le doctorat d’une durée de 3 ans s’effectue au sein d’un laboratoire de recherche en France ou à l’étranger. Des thèses Cifre sont également possibles.

Voici quelques exemples de laboratoires français ayant accueilli des étudiants du master : Inria Lille Nord Europe, LJAD - Université Côte d’Azur, LIAS – Université de Poitiers, LIRIS - ENS Lyon, CRIStAL – Université de Lille / Université de Mons, L2EP – Université de Lille / Valeo Electrical System, thèse Cifre Université de Lille / HYGEOS.

Insertion professionnelle

MÉTIERS

Les milieux professionnels visés au terme de la formation sont ceux de la modélisation et du calcul numérique, en particulier les grandes entreprises nationales, les PME, les centres techniques spécialisés et les organismes scientifiques exerçant des activités de recherche et développement dans les disciplines nécessitant la maîtrise des outils de simulation numérique.

Les fonctions les plus fréquemment occupées sont celles :

  • d’ingénieur recherche et développement,
  • d’ingénieur d’études,
  • de chargé d’affaires,
  • d’ingénieur logiciel,
  • de consultant,
  • d’expert HPC,
  • de chef de projet recherche et développement.

Retrouvez les études et enquêtes de l’ODiF (Observatoire de la Direction de la Formation) sur l’insertion professionnelle des diplômés de la licence sur : https://odif.univ-lille.fr.

DEPARTEMENT MATHEMATIQUES


https://sciences-technologies.univ-lille.fr/mathematiques/

FACULTE DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES


Campus Cité scientifique - Université de Lille
59655 Villeneuve d'ascq
https://sciences-technologies.univ-lille.fr/

Responsable Parcours


MERLET Benoit