Se former à des métiers d'avenir avec
la faculté des sciences et technologies

Formation professionnelle continue

Vous êtes salarié ou demandeur d'emploi et vous souhaitez reprendre vos études ? La faculté vous donne la possibilité de le faire par le biais de la formation professionnelle continue.

 

La formation professionnelle continue est désormais conditionnée par la loi  de 2018 dite "Liberté de choisir son avenir professionnel".
Elle s’adresse à chaque personne dans ses particularités et ses choix professionnels afin de l’accompagner efficacement sur le marché de l’emploi.

Vous êtes salariés

L’accès des salariés aux actions de formation professionnelle peut s’effectuer :

  • À l’initiative de l’employeur, le cas échéant, dans le cadre d’un plan de développement des compétences.
  • À l’initiative du salarié, soit en mobilisant son compte personnel de formation, dans le cadre de projets de transition professionnelle, du bilan de compétences, de la VAE, soit sur ses fonds propres dans le cadre d’un contrat de formation professionnelle.
  • Dans le cadre de l’alternance, avec les contrats de professionnalisation et les contrats d’apprentissage.

Vos outils

Depuis le 1er janvier 2019, le Projet de Transition Professionnelle (PTP) remplace le CIF (Congé Individuel de Formation). Il permet d’acquérir des droits à la formation mobilisables tout au long de sa vie professionnelle et a une vocation universelle qui s’adresse à tous les actifs.

Le réseau Transitions Pro est l’opérateur privilégié de ce dispositif : il accompagne les salariés dans le montage du dossier mais aussi, une fois le financement validé, tout au long de la formation. En savoir plus sur Transistion pro.

 

 

 

Le plan de développement des compétences remplace le plan de formation. Il permet aux salariés de suivre des actions de formation à l’initiative de leur employeur, par opposition aux formations qu’ils peuvent suivre de leur propre initiative grâce à leur compte personnel de formation.

Plus d'informations.

Le compte personnel de formation est un outil de sécurisation des parcours professionnels. Il permet à son titulaire tout au long de sa vie professionnelle, d'acquérir des heures de formation pour financer des prestations destinées à maintenir son niveau de qualification ou d’accéder à un niveau supérieur de qualification.

Plus d'informations.

Vous êtes demandeur d'emploi

Le Programme Régional de Formation (PRF) est co-financé par la Région Hauts-de-France et permet de financer trois volets :

  • Volet Accès à l’enseignement supérieur (DAEU et capacité en droit)
  • Volet Formation professionnelle diplômante sur des secteurs clés, pour obtenir un diplôme de l’enseignement supérieur,
  • Volet Compétences : formations courtes permettant l’acquisition de compétences spécifiques
    En savoir plus

Les dispositifs

Potentiellement l’Université peut mobiliser le PASS Emploi : la Région peut intervenir en financement d’opérations de formation préalable à un recrutement effectué par un employeur. Cette démarche s’effectue notamment dans le cadre du dispositif Proch’emploi de la Région et des actions de Pôle emploi. L’employeur peut être amené à assurer un financement.

Le chèque PASS Formation est mobilisable par les publics en complément de leur CPF. L’Université est éligible au financement, en dehors des formations financées dans le cadre du PRF.
Pour en savoir plus

Les Demandeurs d’emploi (DE) bénéficient de plusieurs dispositifs de financement de leurs formations tels que la Préparation Opérationnelle à l’emploi individuel (POEI), la Préparation opérationnelle à l’emploi collective (POEC), le contrat de professionnalisation, le Contrat de sécurisation professionnelle (CSP), le contrat de génération pour les jeunes de moins de 26 ans.

Le demandeur d’emploi ou bénéficiaire du RSA (Revenu de solidarité active) doit obtenir une autorisation de la part de Pôle Emploi (et, pour le bénéficiaire du RSA uniquement, la dérogation du Conseil Général permettant le maintien du versement du RSA) pour pouvoir s’inscrire en formation. S’il obtient l’autorisation mais s’il ne dispose pas d’une prise en charge de la formation par un tiers, il pourra alors la suivre à titre individuel.

MASTER PHYSIQUE FONDAMENTALE ET APPLICATIONS

Parcours Journalisme scientifique (M2)

  • Durée: 2 semestre(s)
  • Accessible en: Formation initiale , Formation continue
  • Stage: OBLIGATOIRE(S4)
  • Niveau de diplôme requis à l'entrée: BAC+4
  • Niveau de diplôme validé à la sortie: BAC+5
  • 20210430

Objectifs de la formation

Le parcours Journalisme scientifique est un partenariat entre la faculté des sciences et des technologies de l’Université de Lille et l’École Supérieure de Journalisme de Lille. C’est en effet une double formation qui existe depuis 1992 et prépare des étudiants majoritairement scientifiques à devenir de véritables critiques de sciences aptes à présenter et mettre en perspective dans des rédactions de Presse (généralistes, spécialisées, professionnelles) les sciences et leurs implications dans nos sociétés. Les étudiants formés dans le parcours Journalisme scientifique ont vocation à tenir, dans le cadre de la profession à laquelle ils se destinent, un rôle actif dans la diffusion de l’information scientifique auprès des citoyens des sociétés où les sciences et leurs applications prennent une place prépondérante.

À ce jour près de 300 journalistes scientifiques ont été formés et travaillent à Science et Vie, l’Agence de presse médicale, Biofutur, l’Usine Nouvelle, Ciel et Espace, Chef d’entreprise, Air et Cosmos, Environnement Magazine, le Figaro, Courrier International, Journal de l’environnement, etc. D’autres se sont orientés vers la communication scientifique et ont choisi Safran, le CERN, l’INSERM, l’INRA, le CNRS,…

Spécificités de la formation

  • Le parcours Journalisme scientifique est unique dans le monde francophone du point de vue de son pilotage : partenariat entre une Faculté scientifique et une École Supérieure de Journalisme. Il s’agit par ailleurs de la formation la plus réputée auprès des professionnels parmi celles prétendant former au journalisme scientifique. Elle attire des étudiants de toute la France et régulièrement aussi des étudiants internationaux surtout francophones (Canada, Suisse, Luxembourg, Belgique, Algérie) mais pas seulement (Liban, Colombie).
  • Les intervenants universitaires sont particulièrement investis dans cette formation singulière, et les professionnels très nombreux. L’Université de Lille et l’École Supérieure de Journalisme de Lille travaillent de concert pour placer très haut les objectifs de la formation et atteindre ainsi un taux excellent d’insertion des néodiplômés. Les deux partenaires ont conscience de l’importance de leur mission ; les journalistes scientifiques sont appelés à tenir un rôle de plus en plus important dans nos sociétés modernes, techno-scientifiques, en apportant aux citoyens de manière critique l’information scientifique dont ils ont besoin.

Compétences visées

Les compétences visées par le parcours Journalisme scientifique s’inscrivent dans le Bloc de Connaissances et de Compétences intitulé « Savoir traiter l’information scientifique (sources, enquête, critique, mise en forme) », et se déclinent ainsi :

  • Assurer une veille de l’actualité en général et de l’actualité scientifique en particulier ;
  • Comprendre les spécificités de l’information scientifique ;
  • Se porter vers les sources d’information en lien avec le sujet traiter ;
  • Savoir discriminer et hiérarchiser les sources d’information ;
  • Croiser les sources d’information ;
  • Être en capacité de choisir un angle pertinent pour aborder son sujet ;
  • Connaître l’histoire et l’état actuel des sciences ;
  • Comprendre les enjeux scientifiques (en particulier sur la santé, l’environnement et les technologies) ;
  • Maîtriser les techniques journalistiques (enquête, interview, …) ;
  • Maîtriser les outils du journalisme (pour : écriture papier, écriture web, vidéo, son, radio, TV) ;
  • Savoir décrypter les débats entre sciences et société ;
  • Suivre les règles déontologiques de la profession de journaliste ;
  • Respecter la législation concernant la presse.

Modalités d'admission/ Conditions d'accès

EN MASTER 2

Capacité d’ accueil : 15 places

Accès de droit en master 2 Physique parcours JS pour les étudiants ayant validé le Master 1 correspondant à l'Université de Lille.

Les candidats issus d'une autre mention ou d'un autre établissement d'enseignement supérieur doivent formuler une demande d'intégration selon les modalités suivantes :

  • Dossier à constituer entre le 03/05/2021 et le 16/06/2021
  • Publication de l'admission : le 01/07/2021
  • Le recrutement se fait sur dossier (CV, lettre de motivation, proposition d’un article original pour un organe de Presse sur un sujet scientifique) et à la suite de deux épreuves orales (présentation d’une actualité scientifique et entretien de motivation).
  • Critères d'examen du dossier :
    • Motivation, projet professionnel, connaissance des métiers préparés, production réalisée/stage effectué dans le domaine, CV, connaissance des sciences et des techniques, intérêts pour les questions sciences-société, relevé de notes, qualité et originalité de l'article produit pour le dossier. Pour le parcours JS : lettre de motivation développée, CV détaillé, rédaction d'un article.
  • Décision d'admission
    • L'admission est prononcée par le Président de l'université sur proposition du responsable de formation.

Déposez votre candidature sur la plateforme https://ecandidat.univ-lille.fr

A titre indicatif, veuillez trouver ci-dessous la maquette des enseignements de l'année 2020/2021, déclinée par semestre et Bloc de Connaissances et de Compétences (BCC). La maquette de l'année 2021/2022 sera consultable à compter du mois d'avril 2021.

Organisation de la formation

  • Le parcours Journalisme scientifique est assurée à la fois par l’Université de Lille (adossement au Département de Physique de la faculté des sciences et des technologies) et l’École Supérieure de Journalisme de Lille. Les enseignements ont lieu sur les deux sites avec, dans un cas des intervenants universitaires, de l’autre des professionnels du journalisme.
  • La formation s’étend sur douze mois. L’année commence début septembre pour se terminer fin septembre de l’année suivante, selon la durée des stages de fin d’année.
  • Les activités pédagogiques comprennent des cours, des séances de travaux pratiques, des séminaires et conférences, des projets à réaliser individuellement ou collectivement sur un à 5 jours, et des déplacements à des manifestations extérieures.
  • Toutes ces activités sont obligatoires et le travail des étudiants est évalué de façon continue par des exercices pratiques et des travaux de contrôle des connaissances.
  • Le parcours Journalisme scientifique s’organise autour des enseignements suivants :
    • Les sciences et les techniques mises en débat
    • Techniques journalistiques
    • Les spécificités de l’information scientifique
    • Histoire des sciences et des techniques
    • Les sciences aujourd’hui et ici
    • Santé, environnement & Société
    • Outils du journalisme
    • L’enquête du journaliste
    • Stages / Mémoire
  • 16 semaines de stages minimum complètent la formation : 3 semaines en Presse Quotidienne Régionale, 4 semaines en Presse Scientifique généraliste, 8 semaines dans une rédaction de Presse scientifique (généraliste, spécialisée ou professionnel ; agence ; grand quotidien), et 1 semaine d’observation dans un laboratoire de recherche.
  • Pour les étudiants se destinant à une poursuite d’études en Doctorat, les stages sont réduits à 8 semaines afin de rédiger un mémoire de recherche également évalué lors d’une présentation orale sur un sujet concernant l’information scientifique, les sciences en Société, ou l’histoire des sciences.
  • La formation est sanctionnée par deux diplômes.
    • L’Université de Lille délivre un Master de Physique fondamentale et applications, parcours Journaliste scientifique.
    • L’École Supérieure de Journalisme de Lille délivre quant à elle un Certificat de Spécialisation Professionnelle « Journaliste & Scientifique ».

Programme

UE 1 Les sciences et les techniques mises en débat 6 crédit(s)
UE 2 Techniques Journalistiques 6 crédit(s)
UE 3 Les spécificités de l’information scientifique 6 crédit(s)
UE 4 Histoire des Sciences et des Techniques 6 crédit(s)
UE 5 Les sciences aujourd’hui et ici 6 crédit(s)
UE 1 PE : Analyse bibliographique et rédaction de contenus scientifiques 3 crédit(s)
UE 2 Stage et mémoire 15 crédit(s)
UE 1 Santé, Environnement & Société 6 crédit(s)
UE 2 Outils du journalisme 3 crédit(s)
UE 3 L’enquête du journaliste 3 crédit(s)

Poursuite d'études

  • Le parcours Journalisme scientifique est historiquement une formation professionnalisante mais une poursuite d’études en Doctorat est tout à fait envisageable. Certains étudiants s’engagent effectivement dans une thèse, soit directement à l’issue de
    leur formation, soit après quelques années de pratique professionnelle.
  • Les Doctorats ouverts aux diplômés du M2 Journalisme scientifique s’inscrivent principalement dans les disciplines suivantes : Histoire des sciences et épistémologie, Sciences de l’information et de la communication, Sciences de l’éducation, Sociologie.

Insertion professionnelle

Le taux d’insertion des néo-diplômés est quasiment de 100% par promotion deux mois après la sortie (tous les étudiants exercent ce pour quoi ils ont été formés, dans des rédactions de Presse quotidienne généraliste, et dans des rédactions de Presse scientifique généraliste, spécialisée ou professionnelle).

Il est à noter que, de manière générale, le tiers des journalistes scientifiques issus de la formation sont pigistes, et le demeurent bien souvent par choix.

Retrouvez les études et enquêtes de l’ODiF (Observatoire de la Direction de la Formation) sur l’insertion professionnelle des diplômés de la licence sur : https://odif.univ-lille.fr.

DEPARTEMENT PHYSIQUE


http://physique.univ-lille1.fr/

FACULTE DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES


Campus Cité scientifique - Université de Lille
59655 Villeneuve d'ascq
https://sciences-technologies.univ-lille.fr/

Responsable Parcours


FRANCKOWIAK Remi