Se former à des métiers d'avenir avec
la faculté des sciences et technologies

Formation professionnelle continue

Vous êtes salarié ou demandeur d'emploi et vous souhaitez reprendre vos études ? La faculté vous donne la possibilité de le faire par le biais de la formation professionnelle continue.

 

La formation professionnelle continue est désormais conditionnée par la loi  de 2018 dite "Liberté de choisir son avenir professionnel".
Elle s’adresse à chaque personne dans ses particularités et ses choix professionnels afin de l’accompagner efficacement sur le marché de l’emploi.

Vous êtes salariés

L’accès des salariés aux actions de formation professionnelle peut s’effectuer :

  • À l’initiative de l’employeur, le cas échéant, dans le cadre d’un plan de développement des compétences.
  • À l’initiative du salarié, soit en mobilisant son compte personnel de formation, dans le cadre de projets de transition professionnelle, du bilan de compétences, de la VAE, soit sur ses fonds propres dans le cadre d’un contrat de formation professionnelle.
  • Dans le cadre de l’alternance, avec les contrats de professionnalisation et les contrats d’apprentissage.

Vos outils

Depuis le 1er janvier 2019, le Projet de Transition Professionnelle (PTP) remplace le CIF (Congé Individuel de Formation). Il permet d’acquérir des droits à la formation mobilisables tout au long de sa vie professionnelle et a une vocation universelle qui s’adresse à tous les actifs.

Le réseau Transitions Pro est l’opérateur privilégié de ce dispositif : il accompagne les salariés dans le montage du dossier mais aussi, une fois le financement validé, tout au long de la formation. En savoir plus sur Transistion pro.

 

 

 

Le plan de développement des compétences remplace le plan de formation. Il permet aux salariés de suivre des actions de formation à l’initiative de leur employeur, par opposition aux formations qu’ils peuvent suivre de leur propre initiative grâce à leur compte personnel de formation.

Plus d'informations.

Le compte personnel de formation est un outil de sécurisation des parcours professionnels. Il permet à son titulaire tout au long de sa vie professionnelle, d'acquérir des heures de formation pour financer des prestations destinées à maintenir son niveau de qualification ou d’accéder à un niveau supérieur de qualification.

Plus d'informations.

Vous êtes demandeur d'emploi

Le Programme Régional de Formation (PRF) est co-financé par la Région Hauts-de-France et permet de financer trois volets :

  • Volet Accès à l’enseignement supérieur (DAEU et capacité en droit)
  • Volet Formation professionnelle diplômante sur des secteurs clés, pour obtenir un diplôme de l’enseignement supérieur,
  • Volet Compétences : formations courtes permettant l’acquisition de compétences spécifiques
    En savoir plus

Les dispositifs

Potentiellement l’Université peut mobiliser le PASS Emploi : la Région peut intervenir en financement d’opérations de formation préalable à un recrutement effectué par un employeur. Cette démarche s’effectue notamment dans le cadre du dispositif Proch’emploi de la Région et des actions de Pôle emploi. L’employeur peut être amené à assurer un financement.

Le chèque PASS Formation est mobilisable par les publics en complément de leur CPF. L’Université est éligible au financement, en dehors des formations financées dans le cadre du PRF.
Pour en savoir plus

Les Demandeurs d’emploi (DE) bénéficient de plusieurs dispositifs de financement de leurs formations tels que la Préparation Opérationnelle à l’emploi individuel (POEI), la Préparation opérationnelle à l’emploi collective (POEC), le contrat de professionnalisation, le Contrat de sécurisation professionnelle (CSP), le contrat de génération pour les jeunes de moins de 26 ans.

Le demandeur d’emploi ou bénéficiaire du RSA (Revenu de solidarité active) doit obtenir une autorisation de la part de Pôle Emploi (et, pour le bénéficiaire du RSA uniquement, la dérogation du Conseil Général permettant le maintien du versement du RSA) pour pouvoir s’inscrire en formation. S’il obtient l’autorisation mais s’il ne dispose pas d’une prise en charge de la formation par un tiers, il pourra alors la suivre à titre individuel.

MASTER AUTOMATIQUE ET SYSTÈMES ÉLECTRIQUES

Parcours Automatique et systèmes électriques - M1 Tronc commun

  • Durée: 2 semestre(s)
  • Accessible en: Formation initiale , Formation continue
  • Langue(s) d'enseignement: Français
  • Niveau de diplôme requis à l'entrée: BAC+3
  • Niveau de diplôme validé à la sortie: BAC+4
  • 20210430

Objectifs de la formation

Le master 1 mention Automatique et systèmes électriques (ASE) a pour objectif de former des cadres de haut niveau dans les domaines du génie électrique et de l'automatique à partir d'une culture scientifique commune.

Afin de diversifier la formation, quatre parcours en M2 sont offerts dans les domaines des réseaux électriques, réseaux de terrains et les nouveaux systèmes électriques et/ou automatisés :

Plus d'informations : master-ase.univ-lille1.fr

Spécificités de la formation

  • La culture scientifique commune entre les domaines de l'automatique et du génie électrique,
  • Le large choix possible de parcours en master 2.
  • L'acquisition de compétences transversales en anglais et en communication
  • La formation par projets permettant de gagner progressivement en autonomie,
  • L'accès à une formation tant théorique que pratique.

Le master Automatique et systèmes électriques a été reconnu comme l'un des 259 masters d'excellence en France par le magazine l'Etudiant en 2017, sur des critères de sélectivité, d'insertion professionnelle et de suivi des diplômés (http://huit.re/u3MEKx2G). Il avait déjà été distingué par le Nouvel Observateur en 2013 comme l'une des “pépites de la Fac”, avec un taux d'insertion de 95% six mois après l'obtention du diplôme.

Adossement à la recherche

La formation est adossée aux laboratoires de recherche :

Compétences visées

  • Choisir et dimensionner un modulateur électronique d'énergie électrique en fonction des capacités de conversion et des degrés de liberté associés à sa structure.
  • Appliquer les formalismes de modélisation et de commande les plus récents à divers systèmes de conversion d'énergie.
  • Préparer une campagne expérimentale de façon à maximiser la quantité d'information obtenue et minimiser le nombre d'expériences.Modéliser des machines électriques conventionnelles ou non, dans les repères adaptés à leur contrôle.
  • Savoir utiliser les nouveaux matériaux pour repenser la conception de certains composants : actionneurs, composants électroniques...
  • Savoir juger l'impact des nouvelles technologies sur le contrôle des systèmes, en particulier les machines de production à dynamique élevée, et les systèmes piézo-électriques pour le positionnement et le contrôle actif.
  • Avoir acquis une bonne connaissance des outils de modélisation numérique et de la façon de les mettre en oeuvre.
  • Savoir concevoir et modéliser des machines à réluctance variable.
  • Savoir déterminer la structure de commande de systèmes complexes.
  • Savoir juger l'impact de l'insertion de la production décentralisée dans les réseaux électriques.
  • Savoir évaluer l'intérêt de recourir à l'électronique de puissance dans les réseaux électriques, au service de la qualité de l'énergie ou dans la connexion au réseau des nouvelles sources de production d'énergie, en particulier des installations de production photovoltaïque ou de type éolien.

Modalités d'admission/ Conditions d'accès

L'admission en première année de master est subordonnée à l'examen du dossier du/ de la candidat-e selon les modalités suivantes :

Mention de licence conseillée :

  • Licence Électronique, énergie électrique, automatique

Capacité d'accueil : 80 places

Calendrier des candidatures : du 04/05/2021 au 12/06/2021

Publication admission : 01/07/2021

Modalités de sélection : sur dossier de candidature

Critères d'examen du dossier :

  • un dossier détaillé du cursus suivi par le candidat permettant notamment d'apprécier les objectifs et les compétences visées par la formation antérieure
  • Relevés de notes, diplômes permettant d'apprécier la nature et le niveau des études suivies
  • Curriculum vitae
  • Lettre de motivation exposant le projet professionnel
  • Une, des attestation(s) d'emploi ou de stage
  • Fiche prépositionnement M2
  • Le cas échéant des lettres de recommandation

Déposez votre candidature sur la plateforme https://ecandidat.univ-lille.fr

A titre indicatif, veuillez trouver ci-dessous la maquette des enseignements de l'année 2020/2021, déclinée par semestre et Bloc de Connaissances et de Compétences (BCC). La maquette de l'année 2021/2022 sera consultable à compter du mois d'avril 2021.

Organisation de la formation

  • Le premier semestre du master 1 Automatique et systèmes électriques (ASE) est commun aux deux parcours proposés par la formation et affiche des modules à caractères complémentaires basés sur différentes approches de représentation des signaux et systèmes (composants, énergétique, automatique et analyse).
  • Le second semestre est spécifique à chacun des deux parcours proposés (Systèmes électriques ou Automatique). Chaque parcours comporte 3 enseignements disciplinaires dépendant du parcours choisi et 2 enseignements transversaux.

La formation est organisée autour de blocs de compétences et de connaissances (BCC).

Programme

UE 1 Systèmes automatisés 5 crédit(s)
UE 2 Signaux & systèmes 5 crédit(s)
UE 1 Systèmes énergétiques 5 crédit(s)
UE 2 Composants de conversion d'énergie 5 crédit(s)
UE 2 Projet 1 (encadré) 5 crédit(s)
UE 1 Langue vivante : anglais et communication 1 5 crédit(s)
UE 1 Langue vivante : Anglais et Communication 2 5 crédit(s)
UE 1 Projet 2 (semi-encadré) 10 crédit(s)

Poursuite d'études

Poursuites d'études dans l'un des 4 parcours du master ASE

 

Insertion professionnelle

Les parcours du master Automatique et systèmes électriques visent aussi bien des débouchés en industrie dans les secteurs relevant des disciplines enseignées que des débouchés en doctorat dans les laboratoires porteurs de cette mention (L2EP, CRIStaL, etc.).
Les étudiants pourront ainsi progressivement s'orienter vers un débouché industriel ou un débouché recherche en fonction des UE optionnelles, des projets choisis, et surtout du stage de fin d'étude.

MÉTIERS VISÉS

  • Ingénieur d'étude
  • Responsable de projet
  • Ingénieur technico-commercial
  • Chargé d'affaires
  • Chef de projet
  • Cadre technique étude recherche développement de l'industrie
  • Cadre technique étude scientifique de recherche.

Retrouvez les études et enquêtes de l'ODiF sur l'insertion professionnelle des diplômés de l'Université de Lille sur :
http://odif.univ-lille.fr

DEPARTEMENT ELECTRONIQUE, ELECTROTECHNIQUE, AUTOMATIQUE


https://sciences-technologies.univ-lille.fr/eea/

FACULTE DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES


Campus Cité scientifique - Université de Lille
59655 Villeneuve d'ascq
https://sciences-technologies.univ-lille.fr/

Responsable Parcours


Alain BOUSCAYROL

Responsable Parcours


COMMUNAL Thierry

Secrétariat Pédagogique


GRARD Virginie
33 (0) 3 20 43 48 63

Responsable Parcours


LHOMME Walter

Responsable Parcours


LOSSON Olivier