Se former à des métiers d'avenir avec
la faculté des sciences et technologies

Formation professionnelle continue

Vous êtes salarié ou demandeur d'emploi et vous souhaitez reprendre vos études ? La faculté vous donne la possibilité de le faire par le biais de la formation professionnelle continue.

 

La formation professionnelle continue est désormais conditionnée par la loi  de 2018 dite "Liberté de choisir son avenir professionnel".
Elle s’adresse à chaque personne dans ses particularités et ses choix professionnels afin de l’accompagner efficacement sur le marché de l’emploi.

Vous êtes salariés

L’accès des salariés aux actions de formation professionnelle peut s’effectuer :

  • À l’initiative de l’employeur, le cas échéant, dans le cadre d’un plan de développement des compétences.
  • À l’initiative du salarié, soit en mobilisant son compte personnel de formation, dans le cadre de projets de transition professionnelle, du bilan de compétences, de la VAE, soit sur ses fonds propres dans le cadre d’un contrat de formation professionnelle.
  • Dans le cadre de l’alternance, avec les contrats de professionnalisation et les contrats d’apprentissage.

Vos outils

Depuis le 1er janvier 2019, le Projet de Transition Professionnelle (PTP) remplace le CIF (Congé Individuel de Formation). Il permet d’acquérir des droits à la formation mobilisables tout au long de sa vie professionnelle et a une vocation universelle qui s’adresse à tous les actifs.

Le réseau Transitions Pro est l’opérateur privilégié de ce dispositif : il accompagne les salariés dans le montage du dossier mais aussi, une fois le financement validé, tout au long de la formation. En savoir plus sur Transistion pro.

 

 

 

Le plan de développement des compétences remplace le plan de formation. Il permet aux salariés de suivre des actions de formation à l’initiative de leur employeur, par opposition aux formations qu’ils peuvent suivre de leur propre initiative grâce à leur compte personnel de formation.

Plus d'informations.

Le compte personnel de formation est un outil de sécurisation des parcours professionnels. Il permet à son titulaire tout au long de sa vie professionnelle, d'acquérir des heures de formation pour financer des prestations destinées à maintenir son niveau de qualification ou d’accéder à un niveau supérieur de qualification.

Plus d'informations.

Vous êtes demandeur d'emploi

Le Programme Régional de Formation (PRF) est co-financé par la Région Hauts-de-France et permet de financer trois volets :

  • Volet Accès à l’enseignement supérieur (DAEU et capacité en droit)
  • Volet Formation professionnelle diplômante sur des secteurs clés, pour obtenir un diplôme de l’enseignement supérieur,
  • Volet Compétences : formations courtes permettant l’acquisition de compétences spécifiques
    En savoir plus

Les dispositifs

Potentiellement l’Université peut mobiliser le PASS Emploi : la Région peut intervenir en financement d’opérations de formation préalable à un recrutement effectué par un employeur. Cette démarche s’effectue notamment dans le cadre du dispositif Proch’emploi de la Région et des actions de Pôle emploi. L’employeur peut être amené à assurer un financement.

Le chèque PASS Formation est mobilisable par les publics en complément de leur CPF. L’Université est éligible au financement, en dehors des formations financées dans le cadre du PRF.
Pour en savoir plus

Les Demandeurs d’emploi (DE) bénéficient de plusieurs dispositifs de financement de leurs formations tels que la Préparation Opérationnelle à l’emploi individuel (POEI), la Préparation opérationnelle à l’emploi collective (POEC), le contrat de professionnalisation, le Contrat de sécurisation professionnelle (CSP), le contrat de génération pour les jeunes de moins de 26 ans.

Le demandeur d’emploi ou bénéficiaire du RSA (Revenu de solidarité active) doit obtenir une autorisation de la part de Pôle Emploi (et, pour le bénéficiaire du RSA uniquement, la dérogation du Conseil Général permettant le maintien du versement du RSA) pour pouvoir s’inscrire en formation. S’il obtient l’autorisation mais s’il ne dispose pas d’une prise en charge de la formation par un tiers, il pourra alors la suivre à titre individuel.

MASTER NUTRITION ET SCIENCES DES ALIMENTS

Parcours Innovation en biotechnologies végétales, enzymatiques et microbiennes (M2)

  • Durée: 2 semestre(s)
  • Accessible en: Formation initiale , Formation continue
  • Langue(s) d'enseignement: Français
  • Stage: OBLIGATOIRE(S4)
  • Niveau de diplôme requis à l'entrée: BAC+4
  • Niveau de diplôme validé à la sortie: BAC+5
  • 20210430

Objectifs de la formation

Le parcours Innovations en biotechnologies végétales enzymatiques et microbiennes (IBVEM) forme à l’innovation en biotechnologies végétales enzymatiques et microbiennes. Il prépare les étudiants à la R&D tant dans des structures publiques que privées dans le domaine de la biologie végétale et des technologies alimentaires. La plupart des enseignants-chercheurs qui y interviennent effectuent leurs travaux de recherche au sein de l’Institut régional Charles Viollette. Des membres du pôle de compétitivité Nutrition - Santé - Longévité (NSL) interviennent également au cours de la formation

Spécificités de la formation

  • Le secteur agroalimentaire est le 1e r employeur de la région Hauts-de-France qui est la première région française dans ce domaine. Le dynamisme de l'agroalimentaire se traduit également par la présence de nombreux pôles de compétivité ou d'excellence (NSL, IAR, Acquimer, Maud, Agroé).
  • Nos parcours sont labélisés depuis 2016 par le pôle de compétitivité Nutrition santé longévité (NSL) et depuis 2017 par le pôle de compétitivité Industrie des agro-ressources (IAR).
  • Les agro-ressources trouvent de plus en plus d’applications tant en agroalimentaire qu’en non-alimentaire. Le parcours IBVEM donne notamment les compétences R&D pour extraire et modifier ces composés naturels en vue de leurs utilisations. Il est soutenu par l’institut de recherche régional Charles Viollette et ses partenaires.

Compétences visées

  • Le parcours IBVEM forme des étudiants capables de développer des concepts scientifiques innovants en biotechnologies appliquées à l’agroalimentaire.
  • Sont développés les procédés industriels notamment enzymatiques et microbiens mais aussi à partir de modèles végétaux).
  • Il apporte aux étudiants la maîtrise des méthodologies de production, extraction, purification ou modification des ressources végétales et microbiennes ainsi que les techniques d’analyse des biomolécules et la gestion des données massives par bioinformatique.

Modalités d'admission/ Conditions d'accès

Accès de droit en master 2 Nutrition et sciences des aliments parcours Innovation en biotechnologies végétales, enzymatiques et microbiologiques pour les étudiants ayant validé le Master 1 correspondant à l'université de Lille.

Les candidats issus d'une autre mention ou d'un autre établissement d'enseignement supérieur doivent formuler une demande d'intégration selon les modalités suivantes :

  • Capacité d'accueil : 16 places
  • Dossier à constituer : du 26/04/2021 au 01/06/2021
  • Publication de l'admission : 25/06/2021
  • Composition du dossier
    • Lettre de demande d'intégration présentant le projet professionnel et personnel de recherche ainsi que le projet de poursuite d'études
    • Relevés de notes de master
  • Entretien
  • Décision d'admission
    • L'admission est prononcée par le Président de l'université sur proposition du responsable de formation.

Déposez votre candidature sur la plateforme https://ecandidat.univ-lille.fr

A titre indicatif, veuillez trouver ci-dessous la maquette des enseignements de l'année 2020/2021, déclinée par semestre et Bloc de Connaissances et de Compétences (BCC). La maquette de l'année 2021/2022 sera consultable à compter du mois d'avril 2021.

Organisation de la formation

  • Un an de formation
  • Les enseignements sont dispensés en français. Cependant il existe des matières dispensés en anglais, notamment les langues vivantes, les enseignements de communication et la recherche bibliographique.
  • Le master Nutrition et sciences des aliments s’organise autour de blocs de connaissances et de compétences (BCC) :
    • MAÎTRISER LES OUTILS NUMÉRIQUES AU SERVICE DE LA R&D
    • COMMUNIQUER EN ANGLAIS SCIENTIFIQUE ET INDUSTRIEL
    • COMPRENDRE LA R&D ACTUELLE ET L’INNOVATION EN AGRO-ALIMENTAIRE
    • MAÎTRISER LA PRÉPARATION DE COMPOSÉS D’INTÉRÊT EN AGRO-ALIMENTAIRE OU EN COSMÉTOLOGIE
    • STAGE (6 MOIS) EN LABORATOIRE ACADÉMIQUE OU INDUSTRIEL EN FRANCE OU À L’ÉTRANGER

Programme

UE 1 Anglais scientifique et technique 3 crédit(s)
UE 1 Bioinformatique et bioanalyses 4 crédit(s)
UE 2 Biostatistiques appliquées à la R&D 5 crédit(s)
UE 2 Dogmes remis en cause 5 crédit(s)
UE 1 Séminaires et conférences 4 crédit(s)
UE 1 Bioprocédés de production, d'extraction et de purification 9 crédit(s)
UE 1 Projet de recherche en labo 30 crédit(s)
UE 2 Stage en R&D en entreprise 30 crédit(s)

Poursuite d'études

Le parcours IBVEM est le seul à proposer la possibilité de poursuivre en doctorat au sein de l’école doctorale SMRE (Sciences de la matière, du rayonnement et de l’environnement), en France ou à l’étranger (Belgique, Canada,…). De nombreuses possibilités de financement doctoral existent. Mais il faut noter que l’insertion professionnelle pour le parcours IBVEM est également possible directement après le master 2 en tant qu’ingénieur d’études.

Insertion professionnelle

  • 92-98% des diplômés ont un emploi et le temps moyen de recherche est de 6 mois (études OFIP).
  • 68% des répondants ont un statut cadre. Le salaire net médian est de 1650 euros. Plus de la moitié des diplomés ont un emploi dans la région, très majoritairement dans le secteur agroalimentaire.

Les emplois visés :

  • responsable développement de produits nouveaux
  • responsable assurance qualité
  • responsable environnement
  • responsable d'achat
  • chargé d'études
  • auditeur
  • chef de produit
  • chef de marque
  • chef de projet industriel
  • Ingénieur expérimentation
  • Ingénieur technico-commercial

Retrouvez les études et enquêtes de l’ODiF (Observatoire de la Direction de la Formation) sur l’insertion professionnelle des diplômés de la licence sur : https://odif.univ-lille.fr.

DEPARTEMENT BIOLOGIE


https://sciences-technologies.univ-lille.fr/biologie/

FACULTE DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES


Campus Cité scientifique - Université de Lille
59655 Villeneuve d'ascq
https://sciences-technologies.univ-lille.fr/

Responsable Parcours


LECLERE Valerie

Responsable Parcours


RAMBAUD Caroline